top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurBiodanza-Paula

Le sourire, une expression organique par Sergio Cruz

Nous pouvons commencer à parler du sourire comme du mouvement expressif de plaisir et de bien-être le plus simple et le plus authentique des êtres humains.


Ils sont nombreux les muscles harmonieusement intégrés qui aident à exprimer des sentiments très simples et également de grande complexité comme l’intégrité, la satisfaction, le plaisir, la joie et la plénitude.


Un enfant, après avoir été nourri de lait, d’affection et de chaleur, montre une expression de bonheur ; il libère un sourire de plénitude, tourne les yeux et relâche tous les muscles dans un état d’extase totale, d’abandon et de confiance à ceux qui sont autour de lui ; un utérus qui lui permet de s’épanouir librement, de sourire à lui-même et au monde, en remerciant la vie.

Un environnement de réciprocité et d’authenticité affective permet des comportements spontanés et l’augmentation de la qualité expressive.


Notre sourire ne peut pas seulement être un léger déplacement des muscles labiaux avec l’apparition progressive de nos dents blanches. Le sourire est, sans aucun doute, un mouvement organique qui vient de notre intimité et qui s’ouvre au monde, provoquant des réponses souriantes, invitant à des mouvements amicaux, des regards intéressants et des désirs de communication.


Quand nos mouvements perdent de leur spontanéité et commencent à être automatiques, l’intensité et la luminosité de notre sourire se perdent également, et celui-ci se transforme alors en un de ces nombreux mouvements sans émotion que nous faisons par habitude.


Un visage qui bouge « en ébauchant quelque chose », sans l’accompagnement des yeux, des bras et de la poitrine, et quand les mouvements surgissent en partie, ils stimulent chez les autres des réponses affectivement dissociées.


Si nous nous engageons émotionnellement nous provoquons des réponses émues.


La musique, la danse et les arts en général, sont des expressions intégrées de mouvements pleins d’émotions, de vie et de sourires. Quand nous marchons avec plaisir, nous sommes en même temps en train de respirer, de danser, d’aimer et de déborder de mouvements organiques de bonheur ; ceci provoque alors, non seulement un mouvement de lèvres rouges et de dents merveilleuses, mais un pur et vrai sourire.

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Temps pour danser, temps pour converser par Emilse Inés Pola

L’ouïe est un processus biologique, l’écoute est un processus interne, active, dont nous ne nous rendons pas compte, jusqu’à ce que nous nous entraînions notre écoute et que nous la rendons consciente

La danse de la voix par Mariela Furman

« Le chant a du sens quand il palpite dans les veines ». Victor Jara Pourquoi le silence ? Pourquoi la voix ? La voix est directement liée à la communication et face à une réalité sociale opposée à la

Éthique instinctive par Feliciano Flores

Qu’est-ce que l’éthique ? Et la philosophie de la morale ? Est-ce une exigence sociale de bonne conduite ? Est-ce un principe de jugement des pratiques d’un sujet ? Est-ce le respect des « droits huma

bottom of page