Rechercher
  • Biodanza-Paula

L'estime de soi par Rolando Toro Araneda

La vivencia de sa propre valeur et de l'acceptation de soi est complexe. Elle provient de la sensation intense d'être vivant, de se sentir soi-même, de sentir son corps comme source de plaisir et de savoir ce que l'on désire, de se savoir unique et singulier, de se penser soi-même, d'assumer son image de soi et de décider son action. Entre savoir ce que l'on désire et faire ce que l'on désire, se situe le processus d'autoréalisation et d'autocréation existentielle.


De la première notion sur le corps et de la première notion sur le fait d'être différent émerge la conscience de soi. Cette dernière engendre des modèles de réponse ergotrope et trophotrope: lutte, fuite, gentillesse, enchantement, rôles et conformisme.


La complexité des composantes et des structures de l'identité est ce qui fait d'elle, d'une certaine manière, une notion inaccessible et difficile à manier. La danse est ce que nous pourrions appeler la « voie royale » pour accéder au concept d’identité car elle est l'instrument le plus subtil et le plus puissant pour pénétrer dans le mécanisme complexe de l'identité.

La danse active le noyau central de l'identité: la sensation émouvante d'être vivant. A partir de cette sensation viscérale, se réactualisent les premières notions du corps ainsi que sa perception comme source de plaisir. En même temps, la sensation d'être différent et unique s'accentue par le contact avec les autres personnes. L'estime de soi et la conscience de soi s'élèvent à des niveaux peu communs. La tendance à se sentir soi-même comme « être-au-monde », comme partie intégrante d'une totalité, entre en résonance avec l'image de soi et la sensation d'être différent - un.


Se sentir vivant par et avec l'autre, tout en exaltant ses propres caractéristiques, a pour effet de renforcer tous les circuits de l'identité saine, de même que les modèles de réponse ergotrope et trophotrope, c'est-à-dire la vitalité.


Durant les exercices de Biodanza, le participant est, plus que jamais, lui-même; respecté, valorisé, aimé et accepté. Il éprouve son corps comme source de plaisir et, en même temps, comme potentiel d'expression créative. Les deux grands pôles entre lesquels se recycle le processus d'identité sont ainsi fortement activés en Biodanza.


Les danses d'amour et de caresses, donner et recevoir de la protection, tout ces exercices facilitent la sélectivité sexuelle et l'intimité affective. En tant que « être-en-communication » le participant découvre progressivement son identité sexuelle et sa capacité d'amour communautaire. Simultanément, la ligne de vitalité ainsi que les réponses adaptées (feed-back) à la réalité externe sont activées, ce qui renforce l'identité à l'intérieur du groupe. Le participant apprend à exprimer ses potentialités d'une manière créative, animant ainsi le processus de différenciation évolutive.


Dans ces conditions, le participant a une identité suffisamment intégrée et plastique pour atteindre des états de conscience supérieure grâce à la transe de renaissance.


Celui qui n'a pas atteint les degrés primordiaux d'intégration de son identité ne peut se lancer sur le chemin de l'identification avec la totalité, sans courir le risque de se dissocier.

11 vues

Posts récents

Voir tout

Ecole de Biodanza Rolando Toro de Lyon, Association Vivre et Danser W691061660, ecolebiodanzalyon@sfr.fr +33(0)616861480

Mise à jour 12/10/2020

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icône
  • Twitter Social Icon
  • Instagram