Rechercher
  • Biodanza-Paula

Biodanza et les « Universaux du cerveau » par Rolando Toro Araneda

Pourquoi la Biodanza s’étend-elle dans le monde entier et d’autres techniques n’y arrivent pas ? Parce que nous travaillons avec les universaux du cerveau. Ceci explique pourquoi la Biodanza ne travaille pas avec une mentalité régionale, ni avec les valeurs pathologiques de notre culture. L’astuce de la Biodanza est qu’elle travaille avec les aspects universaux du cerveau et du corps et non avec la culture. Elle ne travaille pas non plus avec les anglais ou les chinois, mais elle travaille avec l’unique race humaine.


Il n’existe pas une danse pour les malades, une pour les enfants, une pour les grands, mais la Biodanza travaille avec les universaux du genre humain. Claire Lewis a montré son propre travail avec un cadre très varié de pathologies et a présenté des enregistrements vidéos. Ils sont très semblables. Les autistes se comprenaient parfaitement avec les malades du syndrome de Down : vraiment intéressant. Normalement les cadres cliniques des deux pathologies sont opposés. Les autistes ne désirent pas le contact, le regard dans les yeux, alors que les malades du syndrome de Down demandent tellement d’affection et ont beaucoup développé la région hypothalamique. De plus, les autistes ne se comprenaient pas avec les personnes normales mais avec les porteurs du syndrome de Down.


Ceci prouve que la Biodanza travaille sans distinction de nationalité, de cadre clinique, mais avec les universaux humains. En décrivant les universaux, nous verrons quels sont les instruments puissants que nous avons pour entrer dans le futur de l’humanité. Au dessus des religions, des nationalités, des cadres cliniques, la Biodanza travaille très bien.


Les principaux universaux humains avec lesquels la Biodanza travaille sont :

1 – Les instincts

Tous les êtres humains ont l’instinct de conservation. Nous voulons vivre. Tous nous désirons aimer et être aimés. Peu importent les nuances culturelles, le courant de vie et le développement du système nerveux est égal pour tous. Les différences entre les hommes sont culturelles. Un autre niveau de diversité est l’identité, mais les êtres humains forment une seule race biologique, affective. Nous sommes tous un. Les racistes sont contre l’humanité. Les diversités idéologiques sont culturelles et oppressives. L’idéologie du communisme, soutenue par Staline est que « la fin justifie les moyens. Il y a la formule de Machiavel : le pouvoir peut justifier le meurtre de millions de personnes.

Le national-socialisme de Hitler était une idéologie qui n’avait aucun fondement dans les universaux humains. Ainsi, il pouvait massacrer des familles entières au nom d’une race supérieure.

Faites attention avec les idéologies, les sectes et les religions. Il y a des millions de personnes qui meurent en leur nom.

La vie est sacrée et est détruite pour des motivations idéologiques. Il y a des personnes à qui les blancs ne plaisent pas, d’autres les noirs, d’autres les jaunes, d’autres les rouges. Comment ont-ils pu être aussi stupides pour discriminer à cause de la couleur de la peau et des pigments qui la colorent. De nombreux hommes disqualifient les femmes, les tapent et parfois les tuent. Nous demandons aux femmes de ne plus accepter la disqualification.

Certains professeurs disqualifient leurs propres élèves. Dans une école un enseignant m’a dit : « mai pourquoi t’intéresses-tu à ces animaux ? » Imaginez quelles relations peuvent s’instaurer entre ces enseignants et leurs élèves, ou avec des médecins qui disqualifient leurs patients.

Quand ma mère était âgée et avait des douleurs dans tout son corps quand elle bougeait, je l’ai amené chez un médecin qui lui a demandé : « comment vous sentez-vous madame ? » et elle « J’ai mal dans tout le corps ». Sa réponse fut : « Il faut accepter cela à votre âge ! » Alors je l’ai agressé, je l’ai insulté et je suis parti sans plus lui parler.

Il y a quelques années il y avait beaucoup de racisme au Brésil (aujourd’hui moins). Je suis allé dans un restaurant de luxe avec une personne de peau noire. Un serveur s’est approché de moi et m’a doucement averti « monsieur, ici nous ne servons pas les noirs ». J’ai lancé une chaise contre la fenêtre en disant « maintenant, appelez la police ». Ils sont restés comme paralysés et nous sommes partis manger dans un autre restaurant.

En Biodanza, il n’y a pas d’espace pour le racisme !


2 – La musique

L’universalité de la musique entendue comme rythme, harmonie, mélodie, tonalité.

Si la musique a ces caractéristiques, on peut parler de musique organique. Mais les autres musiques dodécaphoniques, atonales et qui n’entrent pas dans les 4 caractéristiques citées plus haut, comme celles souvent utilisées par les jeunes, sont légitimes et…. permettent un voyage en enfer.

Nous choisissons les musiques organiques et, parmi elles, celles qui ont des caractères universaux. Je vous surprendrais par le fait que j’ai donné des classes en Afrique en proposant des danses avec la valse (c’est un rythme à trois temps qui est le rythme du cœur).

La samba est une musique universelle, vous devriez voir les japonais la danser. Je recommande aux brésiliens de préserver la samba de toutes ces contaminations qui la mettent en péril.

De plus, beaucoup de morceaux de vieux jazz avec des caractéristiques africaines anciennes comme le soul et le dixieland sont universaux.

Il faut prêter l’oreille. Certains musiciens très raffinés n’aiment pas la musique populaire, mais certaines d’entre elles sont vraiment très belles.


3 – Le corps

Nous avons tous deux bras, deux jambes, un nez… En Biodanza nous utilisons le corps. Je ne méprise pas les thérapies analytiques et verbales parce que nous avons souvent besoin de parler, mais elles sont limitées si elles n’englobent pas le corps. Les mouvement que nous utilisons en Biodanza sont intégrés et sont utilisés sur toute la planète.

En anthropologie de la danse, nous pouvons voir une ligne qui traverse toutes les cultures jusqu’à la nôtre et qui présente ces mouvements intégrés.


4 – La vivencia

La vivencia, non la raison cognitive, est le centre de la Biodanza. Tous les êtres humains sont sensibles aux différentes vivencias de façon très semblable : vitalité, amour, créativité, sexualité et aussi transcendance. Nous n’utilisons pas le raisonnement et les relations cause – effet dans les conflits. Les causes peuvent aussi être connues de façon rationnelle, mais elles restent. Certaines thérapies se fondent sur l’hypothèse que, en rendant les conflits conscients, on les résout. Je pense que c’est faux. Il y a des personnes hystériques, en thérapie depuis des années, et qui restent plus longtemps dans l’hystérie… de leur thérapeute. Les personnes ont besoin de contact, de caresses et la Biodanza les utilises comme un autre universel, c’est le 5ème point.


5 – Le contact et la caresse

On dit que la caresse affective influence la sexualité. Oui, c’est vrai ! C’est que la sexualité reste un tabou dans une civilisation malade et spiritualiste. La chose la plus spirituelle est le sexe. Le désir sexuel est innocent, pur, une prière à Dieu. La chose la plus belle est d’être ensemble en faisant l’amour. Ces universaux dont nous parlons sont sourds à toute culture, à toute idéologie.


6 – L’amour

Nous pourrions encore dire tant de chose, mais la plus importante est que la Biodanza travaille avec la partie universelle de l’être humain. Ainsi, quand la Biodanza arrive dans un nouveau pays, les personnes viennent parce que nous désirons tous vivre la vie.

Si nous étudions en profondeur les sciences humaines, nous arrivons toujours aux universaux humains, non à des choses liées au succès ou qui suivent les changements du progrès.


Mais l’universel le plus grand est l’amour.

9 vues

Posts récents

Voir tout

Ecole de Biodanza Rolando Toro de Lyon, Association Vivre et Danser W691061660, ecolebiodanzalyon@sfr.fr +33(0)616861480

Mise à jour 12/10/2020

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icône
  • Twitter Social Icon
  • Instagram