Rechercher
  • Biodanza-Paula

Biodanza et cancer par Rolando Toro Araneda

Selon certains auteurs (Shavelson, Ikemi, Fornari, Toro), le cancer est le résultat d’un profond désordre affectif. A partir de cette hypothèse, il est possible de créer une prophylaxie et parfois de guérir des néoplasies récentes en réalisant des actions qui intègrent l’organisme à différents niveaux.


La Biodanza a un effet harmonisant de l’affectivité étant donné qu’elle stimule le Système Intégrateur Adaptateur Limbique Hypothalamique (SIALH), par la stimulation de « vivencias » intégrantes.


Les élaborations de la souffrance, de la frustration et de la rage sont généralement très altérées chez les malades du cancer. Ces émotions peuvent être mieux élaborées par des « vivencias » affectives et de contact avec les membres du groupe.


Les exercices régulent la production de médiateurs hormonaux et des neurotransmetteurs, générant de nouvelles formes d’activité organique.


Le malade du cancer doit modifier sont état neurovégétatif et passer de l’état sympathique adrénergique à celui de parasympathique cholinergique.


Récemment, Webster, K. Cavenee et Raymond, L. White ont observé que l’accumulation de malformations génétiques peut faire en sorte que les cellules normales deviennent cancéreuses et deviennent plus agressives.


Le cancer peut également dériver d’une seule cellule drastiquement altérée dans son patrimoine génétique. Ceci ne rend pas invalide le fait que la maladie apparaisse seulement lorsque le système immunitaire est incapable de rétablir l’ordre cellulaire. Normalement, les macrophages dévorent la cellule anormale.


Comme nous pouvons le constater, parmi les causes du cancer, il y a des facteurs génétiques, immunologiques, émotionnels et environnementaux. Les facteurs environnementaux comme les radiations, le contact avec des substances chimiques, l’irradiation solaire excessive et aussi l’habitude de fumer peuvent être déterminants pour le cancer.


Des réponses affectives douces et adaptatives réduisent le stress existentiel. On a observé que les malades du cancer du sein ont mal élaboré leur souffrance et la vivent d’une façon silencieuse.


Je pense que la Biodanza, en ordonnant le monde affectif, est non seulement une prophylaxie mais arrive à diminuer la possibilité d’une récidive.


L’action psycho-immunologique protège le malade d’un possible retour de la maladie après que la tumeur cancéreuse a été enlevée.


Le schéma simplifié de l’action de la Biodanza sur les processus de désorganisation et de la maladie auto-immune est le suivant.


L’organisme se réorganise parla stimulation du SIALH par les nouvelles vivencias.


Certains changements de style de vie renforcent le nouvel état organique.


L’affectivité arrive à une qualité chaleureuse et sincère.


La conquête d’un changement du « nid écologique », l’élimination des relations toxiques et de la tendance autodestructrice a un profond effet intégrateur.


En résumé, il est nécessaire de récupérer l’identité profonde, la force sauvage des instincts et l’harmonie avec l’univers si on désire induire le processus intégrant de l’organisme.




12 vues

Posts récents

Voir tout

Ecole de Biodanza Rolando Toro de Lyon, Association Vivre et Danser W691061660, ecolebiodanzalyon@sfr.fr +33(0)616861480

Mise à jour 12/10/2020

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icône
  • Twitter Social Icon
  • Instagram