top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurBiodanza-Paula

Biodanza et musique par Rolando Toro Araneda


Tu es la note unique

Dans l’éternité du silence

Ta danse crée

Une nouvelle chanson

Qui es-tu marchant vers le lac?


La Biodanza utilise la musique, la danse, le chant et des situations de rencontre en groupe pour induire des vivencias intégrées et pour générer un processus de transtase. L’efficacité de la Biodanza en éducation et en thérapie prend racines dans l’intégration profonde entre la musique, le mouvement et la vivencia ; cet ensemble d’effets organisés agit sur la totalité de l’organisme et se projette sur l’existence.


Dans la définition de Kurt Lewin : « un système dont les parties sont connectées de façon dynamique, de telle sorte que la modification d’une partie produit un changement dans toutes les autres ». La Biodanza se définit comme un « système d’intégration ». La distance mise entre la danse, la musique, la vivencia et le contact corporel est la reproduction expérimentale de la dissociation schizophrénique dans laquelle la perception, la motricité, la vivencia, l’expression et l’affect fonctionnent de façon indépendante.



Le développement impressionnant de l’Intelligence Affective par la Biodanza est dû aux effets intégrants de la musique, de la danse et du contact affectif.


La musique des origines

La conscience de faire partie intégrante d’un univers musical apparaît dès l’origine de l’histoire humaine à travers les mythes et les cérémonies.


Tout au long des siècles, l’homme a eu la conviction que l’univers était régi par des lois rythmiques à cause des événements qui se répètent dans la nature d’une manière cyclique par des phénomènes de pulsation et de vibration, événements qui font que tout semble s’ordonner selon un plan harmonieux comme une Symphonie Cosmique.


L’intuition que l’univers a été créé selon des lois musicales se retrouve chez de nombreux peuples.


Les chants et les danses primitives pour susciter la pluie, comme les danses chamaniques pour soigner les malades, ont cette solidarité cosmobiologique. De ce point de vue, l’univers peut être perçu comme une symphonie, un grand « horloger » avec des rythmes infinis dans lesquels les forces harmonieuses maintiennent l’unité dans la diversité la plus prodigieuse.

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Temps pour danser, temps pour converser par Emilse Inés Pola

L’ouïe est un processus biologique, l’écoute est un processus interne, active, dont nous ne nous rendons pas compte, jusqu’à ce que nous nous entraînions notre écoute et que nous la rendons consciente

La danse de la voix par Mariela Furman

« Le chant a du sens quand il palpite dans les veines ». Victor Jara Pourquoi le silence ? Pourquoi la voix ? La voix est directement liée à la communication et face à une réalité sociale opposée à la

Éthique instinctive par Feliciano Flores

Qu’est-ce que l’éthique ? Et la philosophie de la morale ? Est-ce une exigence sociale de bonne conduite ? Est-ce un principe de jugement des pratiques d’un sujet ? Est-ce le respect des « droits huma

bottom of page