Rechercher
  • Biodanza-Paula

Biodanza et argile par Ana Maria Vitale

La Biodanza est expression, l’argile l’expression vivante de la vie.


Le processus de transformation des personnes avec l’argile se produit au moment où nous commençons à la sentir, à l’explorer, à nous submerger dans cette boue essentielle, en sentant que chaque particule se fond avec l’élément.


On arrive ainsi à modifier les vieilles histoires, libérer des douleurs, adoucir des textures émotionnelles qui traversent le présent. Nous nous relions à et dans l’argile, en sentant que c’est un élément vivant comme nous.


Depuis la nuit des temps jusqu’à aujourd’hui, la terre, la boue ou l’argile nous accompagnent. Nous l’utilisons et la consommons ; non seulement pour la fabrication d’ustensiles élémentaires de cuisine mais humains et animaux – connectés profondément à l’instinct – pour se dépouiller et s’épurer. Eau, argile, et nous pouvons dire boue qui guérit, répare et réhabilite la sensibilité corporelle, le plaisir cénesthésique et le lien primordial.


La théorie de Biodanza nous dit que le processus créateur et un passage du chaos obscur et générateur de vie, qui conduit par l’amour, nous amène à notre attracteur, à notre présent. L’expérience concrète de l’argile cherche à exprimer les émotions, faciliter d’une façon extraordinaire le flux interne de vie.


« L’expérience est ce qui nous arrive, ce qui nous touche, tout ce qui nous traverse et nous change ». Il est difficile de transmettre avec des mots la sensation de plonger nos mains dans l’argile tiède et pouvoir ainsi caresser les mains ou le visage d’une compagne ou d’un compagnon, en donnant une nouvelle vie, en effaçant les sillons du passé et en générant entre les deux la sensation de se fondre dans les profondeurs de nos racines.


Comment expliquer ce que l’on ressent en modelant un morceau d’argile et en donnant forme au moment… sentir l’argile et nous sentir nous-mêmes, sentir une œuvre et un auteur simultanément. Avec toujours la possibilité de défaire ce qui apparaît entre nos mains s’il n’est pas conforme avec ce que nous vivons dans l’instant… et recommencer doucement.


Par le modelage d’un morceau d’argile, on peut vivre avec surprise comme nous laissons derrière des situations anciennes qui nous chargent sans qu’elles n’aient plus de sens. La sensation de sortir de la vie tout ce qui est superflu apparaît et, avec les différentes modifications qui se produisent, le message pour ce présent apparaît.


Ainsi, nous sentons et découvrons un nouveau mouvement, qu’il soit matière, essence, totalité, cet élément naturel m’intègre et me change.


Faisons un peu d’histoire : l’argile provient de la décomposition des roches mères cristallisées, comme par exemple le granit. Elle se trouve dans les couches de nature sédimentaires, dans les lits des rivières et dans les zones de chute d’eau, bien qu’elle n’y soit plus aujourd’hui. D’un point de vue chimique, les différentes argiles sont composées de silicate, d’alumine hydratée, présenté en feuilles. Elles s’accompagnent de différents oxydes minéraux. En fonction de leur quantité, on mérite de souligner la présence de fer, silicium, aluminium ou magnésium. La boue ou l’argile se trouve sur des terrains volcaniques, des terrains proches de sources d’eau minérale, dans des terrains profonds ou des grottes.


Les différents types d’argile ont en général les mêmes qualités mais en proportions différentes. Les plus demandées pour leur polyvalence, efficacité et accessibilité sont l’argile blanche, verte ou rouge. Chaque environnement géographique imprime ses caractéristiques particulières et sa coloration. Mais les différences ne modifient pas leur effet. Quelle que soit l’origine de l’argile, sa proportion élevée en silicium et aluminium est constante, cela leur donne des propriétés efficaces en tant qu’anti-inflammatoire et cicatrisant.


La Biodanza et l’argile est une des extensions de Biodanza qui nous amène à notre essence de vie, qui agit directement sur notre identité, qui offre les conditions idéales de guérison et de réparation.


Pendant les sessions, on fait des exercices d’intégration, de plaisir cénesthésique, de régression au contact de ses différentes formes. Le sentiment de revitalisation et d’harmonie que cela produit offre aux personnes de nouvelles formes d’action avec elles-mêmes, avec les autres et avec l’univers.

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le réseau affectif par Nicolás López Meyer

« La conscience éthique n’est pas une manifestation intellectuelle ou des fonctions logiques, elle a ses racines dans la manière de structurer émotionnellement le monde et la relation avec les autres

Vivre heureux par Emlise Inés Pola

« Sentir le bonheur dans les séances de Biodanza le fait passer au monde des difficultés, pour nous transformer » Les effets de la Biodanza dans l’organisme offrent une nouvelle compréhension transfor