Rechercher
  • Biodanza-Paula

A B C : Accolades (abrazos), baisers, caresses par Romina Cassinelli

« Trouver les chemins pour que toutes les personnes aient accès aux caresses, des enfants aux personnes âgées, c’est l’unique révolution qui a du sens. » Rolando Toro Araneda


…une musique douce berçante de fond, l’invitation était de fluer dans l’utérus cosmique en percevant la sacralité de la vie. En revenant du chatoiement qu’a produit en moi cette danse, un regard doux m’attendait, les caresses augmentaient la sensation d’être vivante et l’abrazo

m’enveloppait dans un présent éternel qui fut scellé par un baiser qui me disait sans mot, je suis avec toi….


Depuis ce jour, mon être, mon corps et mon esprit ont compris que quand il y a de la douleur, seul l’ABC me soigne, quand il y a amour, seul l’ABC me permet d’exprimer à l’autre combien je l’aime. Je ne peux concevoir ma vie sans Caresses, Baisers et Abrazos.


Le rituel le plus profond que nous passons en tant qu’êtres humains est la naissance et chaque fois que nous dansons l’ABC, abrazos, baisers et caresses, nous vivons une nouvelle naissance aux possibilités nutritives de la vie humaine.


Nous vivons dans une société qui promeut le désengagement qui s’exprime par la carence affective où la consommation et la technologie nous amènes à créer des valeurs superficielles, de faux besoins pour vivre. Des informations sur l’insécurité et la violence nous frappent à chaque instant.


En général, quand on parle aux personnes de la vie, il semblerait que vivre soit un acte routinier et que tout ce à quoi on aspire sera pour une prochaine vie. Beaucoup de personnes expriment qu’il n’y a pas de temps pour l’amour, que ceci est pour les hippies. De plus, devant l’idée d’étreindre un inconnu apparaissent des sourires presque moqueurs, en oubliant qu’un abrazo est l’opportunité cosmique de sentir que je suis l’autre, que nous sommes un.


Rolando Toro nous disait toujours : « Il ne suffit pas de survivre, il faut se décider à vivre ».

Quand j’ai commencé à faire de la Biodanza, j’écoutais avec beaucoup d’attention Raul Terrén qui disait que : « Vivre est un défi constant pour pouvoir être sensible à l’extraordinaire : le rire des enfants, les baisers, les abrazos, les orgasmes, cuisiner, dormir, travailler, parler avec un ami, en résumé, nous avons besoin de courage pour nous décider à être sensibles à l’extraordinaire. »

Je sens que vivre de façon extraordinaire et prendre l’ABC comme principaux domaines d’action n’est pas seulement un conte de fées, ni une proposition de quelques fous heureux. C’est célébrer d’être vivant avec splendeur et avoir du courage, comme un acte d’amour pour prendre soin de la vie. C’est revenir à la sacralité où regarder ou se donner la main sont une manifestation de la plus grande valeur de l’existence.


Le contact permet la connexion avec l’énergie de la vie qui est de nature cosmique et dont la répercussion sur les personnes qui participent a des effets multiples, des réactions biochimiques et bioélectriques des neurotransmetteurs, dans les processus d’interaction neurologique, jusqu’à la fécondation de la vie avec la vie.


Le contact est l’action thérapeutique la plus importante. Rolando Toro Araneda soutenait que tout corps qui n’est pas caressé commence à mourir. Le contact et les caresses ont des effets émotionnels et viscéraux sur notre corps, sur la totalité de notre être. Quand une personne se sent caressée et désirée par l’autre, elle renforce un sentiment d’estime de soi essentiel.

L’O.M.S (Organisation Mondiale de la Santé) affirme que plus de 90% des maladies physiques sont d’origine psychosomatique, c’est-à-dire dérivées de problèmes émotionnels. Nous pourrions parler de maladies de la civilisation.


Une étude réalisée aux Etats-Unis a révélé que les bébés prématurés qui recevaient trois caresses par jour libéraient des hormones de croissance, lesquels favorisent l’absorbions des aliments ingérés, stimulant l’augmentation du poids jusqu’à 49%. Il fut également observé que la sécrétion d’endorphine et de sérotonine (entre autres substances) augmentait, toutes deux liées à l’état de bien-être de l’être humain.


Nous voyons que la science aujourd’hui est aussi en train de récupérer l’ABC comme la « vitamine » essentielle pour le développement de l’identité humaine.


Chaque cérémonie de Biodanza est un activateur des aspects sains de la personne, ses outils sont la musique et la danse, un autre de ses pouvoirs est la Caresse comme un acte intime de reconnaissance et de valorisation de la personne comme un tout. Par le Principe Biocentrique qui récupère la valeur de la vie et la met au centre, chaque atelier est une permission pour célébrer l’existence : avec des abrazos, des baisers et des caresses, parce que ce sont des gestes de lien qui, donnés et reçus avec désir et tendresse, sont la source de santé la plus importante qu’un être humain peut avoir.


Reynaldo Sietecase dit : « Les caresses sauvent les mains de leur fonction d’outil. Les baisers font que la bouche ne soit pas seulement un trou. Ensemble, baisers et caresses nous font quitter la vulgarité du quotidien. Les caresses sont la prière du corps. Les baisers, l’action la plus transcendante de la manifestation de l’humain. »


Je termine en vous partageant ma sensation émue que de semer Abrazos, Baisers et Caresses est une des actions les plus radicalement transformatrices de notre culture, c’est l’ABC avec lequel la Biodanza nourrit essentiellement la Vie. Et je remercie profondément notre bien-aimé Rolando Toro Araneda pour ce merveilleux legs, pour ce trésor cosmique qui, dans chaque rencontre humaine, nous permet d’honorer la vie ;


Merci.

13 vues

Posts récents

Voir tout

Ecole de Biodanza Rolando Toro de Lyon, Association Vivre et Danser W691061660, ecolebiodanzalyon@sfr.fr +33(0)616861480

Mise à jour 12/10/2020

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icône
  • Twitter Social Icon
  • Instagram