Rechercher
  • Biodanza-Paula

La récupération du désir de vivre par Ana María Alberti et Guillermo Retamosa


La Biodanza est une science et un art de la vie, du lien et de la cohabitation humaine avec une vision écologique de l’intégration à la totalité du vivant.


Elle s’organise autour d’une théorie transdisciplinaire et d’un modèle opérationnel soutenu par le Principe biocentrique qui postule une éthique sociale centrée sur l’affectivité et le respect pour la sacralité de la vie.


Elle apporte au domaine de la santé un système éducatif thérapeutique qui fait appel au potentiel de changement, à la créativité innée et au développement de potentiels latents chez l’être humain par la récupération de la santé.


Elle fait évoluer la conception de santé, maladie et thérapie, considérant que santé, maladie et environnement vital sont une unité en interaction mutuellement transformatrice dans un équilibre en permanente modification.


Quand les conditions du contexte dans lequel vivent les personnes dysfonctionnent, les dites maladies de la civilisation se produisent. La violence, le stress, les relations sans amour, la compétitivité et la survie, le manque de solidarité sapent la confiance en soi, l’estime de soi, la capacité expressive et l’établissement de liens affectifs nutritifs.


L’organisme, sur-adapté pour répondre aux exigences du milieu, trébuche et tombe malade. Il parcourt un chemin qui va de la santé à la maladie.


La Biodanza crée le chemin inverse, de la maladie à la santé, du mal-être au bien-être. Elle induit des vivencias par la combinaison de musiques, mouvements et émotions dans un processus groupal dans lequel le groupe est une matrice affective qui contient, soutient et stimule aux changements les participants. Elle promeut la connexion avec soi-même, les autres et le vivant en agissant sur les différents niveaux constitutifs de l’être humain.


Son objectif est d’améliorer la santé, la communication et la réparation des relations affectives, en stimulant la créativité existentielle.


Le processus de vivencia hebdomadaire génère un espace groupal propice au développement de cinq grands ensembles de potentiels génétiques appelés lignes de vivencia : vitalité, affectivité, sexualité, créativité, transcendance, potentiels avec lesquels nous naissons et qui s’activent en interaction avec les écofacteurs externes jusqu’à la fin de la vie. Les autres êtres humains et les liens affectifs que nous construisons sont les principaux écofacteurs pour le développement de l’identité.


L’activation et l’intégration des différentes lignes de vivencia génère des processus d’apprentissage – désapprentissage qui produisent de nouveaux comportements et style de vie en libérant la capacité d’exprimer des émotions, de communiquer, de sentir la joie, le désir et le plaisir de vivre.


Comment agit la Biodanza

Sa méthodologie est la vivencia et vivencier, le mécanisme d’action. Chaque vivencia intégrant l’être réceptif à la musique, aux exercices cénesthésico-vivenciels et à l’interaction groupale, active les différents niveaux physiologique, psychologique, spirituel, existentiel.

L’organisme est un hologramme vivant dans lequel la totalité de l’information pour la vie est en chaque cellule et regroupée en tissus, organes et systèmes qui forment comme une totalité dans laquelle, systèmes nerveux, endocrinien et immunitaire sont interconnectés.

La Biodanza, en vivenciant, induit des phénomènes d’autorégulation pour maintenir l’organisme dans un état d’équilibre dynamique (homéostasie).


Au niveau neurophysiologique : elle produit la stimulation et la régulation du Système Adaptatif Limbique Hypothalamique, axe d’activation émotionnel qui connecte entre eux le cortex cérébral, le système endocrinien et immunologique. Il module la fonction inhibitrice du cortex cérébral sur les régions permettant la régulation organique et l’expansion des instincts indispensables à la conservation de la vie et de la santé. Ceci qui se passe à l’intérieur de la cellule, ce sont des processus métaboliques de rénovation et de réparation endocellulaires, entre les cellules, modifiant les interactions cellulaires de nature chimique, électrique, magnétique et immunologique. Cette interaction et régulation tendent à récupérer l’équilibre interne, la constance structurelle et fonctionnelle de l’organisme, l’homéostasie, contribuant à la récupération de la santé.


Au niveau psychologique : La Biodanza est un instrument précieux pour stimuler l’évolution de la maladie vers la santé. Devant le diagnostic de maladies complexes et d’un pronostic réservé, avec des séquelles et/ou une chronicité, des réactions émotionnelles apparaissent. Au début, la négation, le rejet, la colère, le processus de Biodanza opère de façon complémentaire par rapport au traitement spécifique de la maladie grâce à une attitude différente par rapport à celle-ci. Il y a progressivement une reconnaissance et une acceptation de la situation, avec un protagoniste actif assumant le traitement spécifique, découvrant des capacités de santé latentes bien au-delà de la maladie. La personne évolue finalement vers une étape d’autoguérison avec des changements existentiels, où elle prend soin d’elle et adopte un nouveau style de vie. En amplifient la perception de soi et de l’entourage, de nouvelles formes de communication et de lien affectif permettent de vivre le présent de façon sensible, nourrissante et enrichissante.

Là où agit la stimulation vivencielle, elle influence de façon synergique les autres par leur interaction homéostatique sur l’unité de l’organisme. Ainsi, les processus générés dans le système limbique influencent le système endocrinien via l’hypothalamus et l’hypophyse, sur le système immunitaire en le renforçant.

Ainsi, les vivencia ont un pouvoir d’intégration en elles-mêmes et elles sont en premier lieu un mode de cognition inconscient.


Au fur et à mesure que le processus avance, l’information arrive au cortex cérébral en intégrant l’émotion à la pensée, les actions et les comportements se modifient, ainsi que les mots avec une perception et une compréhension graduelle des changements. Le processus d’intégration vivenciel devient conscient, exprime l’émotion vécue dans l’intimité de la parole et des changements dans la vie quotidienne, avec une meilleure qualité de vie et de santé.

Dans notre expérience clinique et de santé mentale, le système Biodanza est un instrument puissant pour la récupération de la santé et de la qualité de vie.


Le processus vivenciel hebdomadaire, à cet égard, s’organise de façon individuelle et groupale, dans un environnement cadré, d’engagement émotionnel et d’appui affectif.

- Avec des critères de progressivité : adéquation du travail au temps et aux besoins de la personne.

- Avec une direction : processus de réintégration de la dissociation initiale à la réparation et l’intégration de la douleur et du plaisir de vivre (réhabilitation existentielle).

- Travail Complémentaire : aux traitements spécifiques de la maladie, en articulant les ressources thérapeutiques avec le développement de la capacité de santé (coexistent et interagissent de façon synergique).

- Formation des groupes : hétérogènes, personnes qui cherchent à réaliser un processus personnel, d’élargir leur existence au-delà de leur état de santé ou de maladie qui fait partie de chacun.


La Biodanza nous invite à la grande danse de la vie, elle nous conduit à l’art de vivre et à la Santé comme expression de l’ordre cosmique.

Par le rythme et l’harmonie musicale, elle réhabilite le mouvement organique, la création et la rencontre amoureuse.

12 vues

Posts récents

Voir tout

Ecole de Biodanza Rolando Toro de Lyon, Association Vivre et Danser W691061660, ecolebiodanzalyon@sfr.fr +33(0)616861480

Mise à jour 12/10/2020

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icône
  • Twitter Social Icon
  • Instagram