Rechercher
  • Biodanza-Paula

Une civilisation à la dérive par Rolando Toro Araneda

Au 20ème siècle deux grandes guerres mondiales se sont succédé qui ont provoqué l’holocauste et la destruction de villes sans défense par la bombe atomique, tuant tous leurs habitants. De plus, le monde a connu plus de quatre-vingt guerres locales, avec des millions de morts. La souffrance, la douleur et le désespoir face aux guerres ont été les caractéristiques de notre temps.


Toutes ces actions ont été justifies par le « relativisme éthique » qui justifie l’infamie et le génocide avec des « raisons intelligentes ». Nous voyons tous les jours que le sang et la souffrance des autres n’ont aucune valeur quand cela se passe pour des raisons idéologiques.

Ainsi, le changement peut être idéologique ou déontologique. Ce qu’il faut changer c’est la condition affective du genre humain : cela veut dire ni plus ni moins « changer le fatalisme historique ».


Les tentatives actuelles pour arriver à la paix ont été insuffisantes : ni les congrès pour la paix, ni l’intervention nationale pour réconcilier les peuples en conflit, ni les accords sur le désarmement n’ont réussi à éliminer la violence de notre planète.


Je pense que le contact affectif est l’action politique la plus puissante ; la sacralité de la vie ne s’atteindra qu’avec la conspiration de l’amour. La caractéristique la plus élevée de l’évolution humaine est l’empathie et le respect pour la vie. Nous pouvons réapprendre l’amour par l’éducation biocentrique.

5 vues

Posts récents

Voir tout

Ecole de Biodanza Rolando Toro de Lyon, Association Vivre et Danser W691061660, ecolebiodanzalyon@sfr.fr +33(0)616861480

Mise à jour 12/10/2020

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icône
  • Twitter Social Icon
  • Instagram