Rechercher
  • Biodanza-Paula

Le processus de croissance évolutive par la Biodanza par Elena Lucca

Évolution implique croissance et les questions possibles sont: Comment est le processus de croissance évolutive en Biodanza? En quoi consiste-t-il ? A travers quoi se produit-il ?

Bien que ce processus soit intangible, subtil et que ses paramètres répondent à une série de références culturelles propres à chaque société et à chaque individu, nous pouvons convenir de certains points qui sont comme des bornes à suivre sur un chemin choisi : la Biodanza comme chemin évolutif.


En regardant les participants d’un groupe hebdomadaire de Biodanza, nous pensons aux niveaux évolutifs que propose la Biodanza, les changements de premier, deuxième et troisième niveaux. Dit d’une autre façon, des changements de niveaux initiaux, intermédiaires et avancés, niveaux établis selon les signes qui se produisent dans le développement des lignes de vivencia.


Ainsi, pour les premiers changements

- dans la ligne de vitalité, une augmentation de l’énergie vitale et une intégration motrice

- dans la ligne de sexualité, un éveil de la source du désir

- dans la ligne de la créativité, la capacité d’exprimer des émotions par le mouvement et la voix

- dans la ligne de l’affectivité, le développement de relations non toxiques et la capacité de rencontre avec les autres

- dans la ligne de la transcendance, la conscience biocentrique en opposition à la culture anthropocentrique dans laquelle nous avons grandi.


Ces changements par eux-mêmes impliquent une rupture avec un statu quo quotidien qui adapte notre vie, par une perte conséquente de vitalité et de sens, à la société dans laquelle nous vivons. C’est une rupture parce que nous changeons de perspective. Un changement de perspective que certains d’entre nous souhaitons certainement faire, raison pour laquelle nous cherchons un chemin de croissance et, dans ce cas, la Biodanza.


Ce changement de perspective signifie modifier notre façon d’ « être » et d’ « exister » et par conséquent notre façon de « faire ». Ce qui nous amène à signaler l’importance de la progression dans les changements.


Il peut arriver que l’enthousiasme d’avoir commencé à récupérer notre vitalité nous amène à être euphorique, ce qui normalement, dans un milieu accoutumé à notre façon d’être habituelle, produit des frottements ou des « étincelles ». Souvent cela amène la personne qui a commencé ce processus à reculer ou à le renier.


La réaffirmation et le soin dans de notre tissu relationnel permet que nos changements et les changements de situations qui nous entourent et qui se produiront nécessairement, suivent un chemin possible sans ruptures dramatiques mais avec des ruptures constructives et des changements positifs.


Il est important de tenir compte que les changements demandent une modification de la « place » que cette personne occupait dans ses relations proches et au travail, et que cette modification entraîne étonnement, questionnements et, dans le meilleur des cas, un accompagnement et un changement dans les relations.


Il faut réaffirmer un engagement essentiel avec soi-même, et aussi avec toutes les autres relations, activités et situations qui nous entourent.


Sur ce point, nous disons que ce processus tient compte avec la collaboration du facilitateur de Biodanza, à qui on se confie, auquel on peut avoir recours en cas de doutes ; avec la structure des séances hebdomadaires aussi, avec le groupe contenant des changements.


L’accès au Niveau intermédiaire ou changements de 2ème niveau signifie avoir dépassé la turbulence de faire un mouvement vers une autre « place » dans le monde et commencer à s’abandonner à la recherche et à la découverte de ses propres potentiels.


Disons que c’est une période d’aventure et propice aux essais, aux découvertes, à ses propres limites et à la capacité d’aller bien au-delà de ce que nous croyions possible.


Ces changements sont signalés par une forte motivation à vivre avec, en même temps, une capacité intégrée initiale d’autorégulation systémique ; conscience de notre identité sexuelle, créativité existentielle ; capacité de donner et recevoir du contenant nutritif ainsi que d’être contenu ou acteurs dans nos interactions, et la capacité d’accéder à l’abandon aux niveaux de transe.


Dans les changements de 3ème type ou Niveau d’approfondissement ou avancé, nous voyons une rénovation énergétique et une affectivité dans l’action, ainsi qu’une autorégulation plus importante et progressive ; une augmentation de la capacité d’extase orgasmique, d’intase, de donner des caresses verbales et tactiles ; une traduction de notre créativité quotidienne en créativité artistique ou d’action ; un développement des niveaux d’empathie et de donation, devenir acteur dans nos relations affectives et sociales ; une réaffirmation d’un contenant interne et d’abandon à la capacité d’extase et d’intase.


L’exploration de soi-même, dans un groupe déterminé qui est en soi une matrice de changements et un contenant de recherche, avec la facilitation attentive du professeur de Biodanza, peut être continue et permanente.


Le facilitateur, élément important d’un processus évolutif, peut collaborer dans le groupe par les consignes qui est l’instrument essentiel permettant la fluidité d’un processus ; par le contact personnel ; par les références théoriques de base qui contextualisent la Biodanza ; par l’exposé des vivencias qui permet d’éclaircir et de dépasser certains points clé du devenir évolutif et de mettre l’accent et définir la direction de son propre dépassement et de celui du groupe.

Certains instruments très subtils du facilitateur pour accompagner un processus évolutif demandent sans doute un développement spécifique, méthodologique et particulier qui sera l’objet d’un autre écrit.


Le groupe de Biodanza également est un pilier du processus évolutif en tant que contenant relationnel de ce processus. La Biodanza est un système groupal. Et le groupe est un « tout » différent de la somme des individus, c’est un organisme biologique en soi, avec sa propre forme, son propre rythme et ses propres caractéristiques.


Un groupe peut donner l’impulsion, retenir, s’aventurer, chercher, aller au-delà, s’abandonner, montrer des tendances de développement très intense de certaines lignes de vivencias plutôt que d’autres. Le développement harmonieux et complémentaire de ces lignes est aussi l’objet des propositions du facilitateur.


Chaque groupe a une empreinte, l’enrichir et l’ouvrir pour qu’elle évolue est une tache spécifique du groupe comme un tout et de la vision partagée du facilitateur.


C’est ainsi qu’il y a des groupes qui chantent, qui ont une syntonie et un rythme particulier, il y a des groupes qui semblent avoir des plumes et d’autres qui ont des couleurs bien définies.

Les groupes ont une musique propre. Le son groupal a principalement des tons graves et viscéraux quand il atteint une intégration qui permet de fluer ; des tons aigus quand il affronte une certaine crise dans sont développement ; ou il chante mélodieusement quand il navigue affectivement dans un envol commun.


Du point de vue de la facilitation, naviguer dans l’empreinte d’un groupe et l’ouvrir à de nouveaux chemins est également un défi et une aventure car la facilitation sait que la matrice groupale est essentielle en tant que tout pour le développement évolutif de l’organisme – groupe, et en tant que référent primordial pour chacun de ses membres.

9 vues

Posts récents

Voir tout

Ecole de Biodanza Rolando Toro de Lyon, Association Vivre et Danser W691061660, ecolebiodanzalyon@sfr.fr +33(0)616861480

Mise à jour 12/10/2020

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icône
  • Twitter Social Icon
  • Instagram