Rechercher
  • Biodanza-Paula

Biodanza: une nouvelle approche thérapeutique pour des patients avec des problèmes cardiovasculaires

par Geny A. Cantos ; Elisabete da Silva Melo; Cláudia S. M. Silva, Carmen D. Waltrick; Elizabeth M. Hermes.


Introduction Biodanza signifie laisser le corps fluer normalement avec le rythme de la vie. Actuellement, on définit la Biodanza comme un système d’intégration affective, de rénovation organique et de réapprentissage des fonctions originaires de vie. L’intégration affective consiste en le rétablissement de l’unité entre la perception, la motricité, l’affectivité et les fonctions viscérales.


La rénovation organique consiste en le maintien de l’harmonie homéostatique, c'est-à-dire de la stabilité organique de l’organisme. Le réapprentissage des fonctions originaires de vie signifie la réévaluation de notre comportement et de notre style de vie, en accord avec nos instincts de base.


Le créateur de ce système est le psychologue anthropologue chilien Rolando Toro. Le principe biocentrique est le paradigme premier et fondamental de la Biodanza. C’est la proposition la plus avancée et la plus défiante de Rolando Toro).


La Biodanza ne dépend pas de la connaissance technique de pas spécifiques sur différents sons musicaux. Elle consiste à écouter et sentir la musique avec tout le corps, en faisant vibrer des pieds à la tête, dans l’intention de relâcher le mental, de libérer le contrôle conscient et laisser que l’inconscient agisse, en le laissant fluer en soi, en laissant le corps bouger sans préoccupations, en créant son propre langage et en libérant toutes ses émotions.


L’objectif principal du travail de Biodanza est la prophylaxie : non seulement survivre, mais vivre avec une bonne qualité de vie, saine et heureuse, comme le personnage du roman de Zorba le Grec, avoir la satisfaction de vivre et de danser la vie. Contrairement à la gymnastique traditionnelle, en Biodanza, les personnes découvrent de nouvelles stimulations pour la vie, éveillent une nouvelle attitude face aux personnes : conjoint, enfants, petits-enfants. Les participants de Biodanza ne s’isolent jamais dans un coin de vie ; ils sont toujours dans un groupe qui participe avec joie.


La Biodanza potentialise et restaure les niveaux organiques par le mouvement, en réactivant le désir de vivre avec intensité, joie et santé. Le processus d’induction de vivencias intégrantes promeut la rencontre et l’expérience humaine, pour développer des potentiels hérités génétiquement, provoquant des changements dans les sensations, la pensée et l’action, en élevant l’état de santé et en rétablissant le lien affectif avec soi-même, avec le prochain et avec la nature.


Objectif

Proposer une approche thérapeutique, à partir de la Biodanza pour des individus appartenant à une communauté universitaire (Université Fédérale de Santa Catarina – UFSC), porteurs d’un profil lipidique altéré, associé à des facteurs de risques pour des maladies cardiovasculaires, de façon à produire des modifications stables dans le style de vie, en diminuant le stress et en élevant la qualité de vie des participants.


Méthodologie

Ce travail fut réalisé avec 29 individus, appartenant à une communauté universitaire (UFSC), participant du NIPEAD (Noyau Interdisciplinaire de Recherche, Enseignement et Assistance à la Dyslipidémie de l’Hôpital Universitaire), qui faisaient des sessions de Biodanza, au cours de l’année 2002. Les sessions furent données une fois par semaine par une infirmière et une facilitatrice bénévole. Chaque session durait 2 heures, 30 minutes furent utilisées pour une introduction théorique et pour l’exposé des participants sur les vivencias de la session antérieure, les découvertes et les changements existentiels, et partager les sensations. Le reste du temps était utilisé pour la partie pratique, où le professeur respectait le niveau moteur de chaque individu, sans produire de fatigue. Les exercices étaient progressifs. Pour l’évaluation du stress, les patients répondirent à un questionnaire de Lipp et al (1986), et des examens biochimiques furent réalisés.


Résultats et discussion

Les conditions actuelles dans lesquelles nous vivons nous placent en constante tension et stress. Indépendamment du facteur qui a causé le stress, notre corps fait un effort pour s’adapter à la nouvelle situation. Néanmoins, quand les stimulations ont été excessives et ont durée une longue période de temps, elles peuvent amener à une série de réactions biochimiques et physiologiques complexes, déclenchant des situations pathologiques. De plus, de nombreuses études considèrent que le stress provoque de hauts niveaux de cholestérol total (CT) et de cholestérol-LDL et une diminution de cholestérol-HDL, suggérant une augmentation de maladies cardiovasculaires.


En considérant que le stress est un facteur de risque pour les maladies cardiovasculaires, nous avons fait récemment un travail avec des patients du noyau de dyslipidémie et nous avons vérifié que la majorité de nos patients vivent constamment avec des stimuli stressants et, dans la majorité des cas, elles n’arrivent pas à gérer ce stress, ce qui a généré différentes maladies.

Selon la littérature, la Biodanza travaille, dans un groupe, au moyen d’exercices spécifiques qui stimulent les potentiels génétiques de chaque participant. En vérité, ce processus se passe conjointement avec l’autre, de sorte que cette communication commence à améliorer l’estime de soi de la personne et aussi l’acceptation de l’autre avec toutes ses différences. Elle harmonise aussi l’individu avec son semblable et en syntonie avec l’environnement, produisant des vivencias intégrantes qui se mélangent avec la musique, le chant et une situation plus affective. La Biodanza se fait dans ce cadre, elle utilise une méthodologie dont les mécanismes induisent des changements organiques et existentiels, en intégrant les centres propulseurs d’harmonie et les symptômes disparaissent par manque de support physique, psychique et neurologique.


La pratique de la Biodanza propose une expression des émotions qui, quand elles sont harmonisées, réduisent la rigidité des cuirasses musculaires existantes, qui sont souvent responsables des maux de tête, de la dépression, du stress, entre autres maux de la vie moderne. A partir de cette pratique, l’équilibre du corps fut graduellement rétabli ainsi que la santé physique et mentale.


Des travaux préliminaires, réalisés par Cantos et al. et Melo et al. avec ce type de patients, montrèrent que la Biodanza pouvait réduire l’anxiété, en favorisant un processus d’harmonie, de repos, de sérénité et d’intériorisation de l’individu. Concernant les réponses au questionnaire sur le stress, on peut noter que 83% des individus qui participèrent activement aux sessions de Biodanza améliorèrent leur état de stress, comparé à 58,3% de ceux qui participèrent au programme du NIPEAD, mais que ne firent pas ce type d’activité.


Ainsi, la Biodanza est une forme de psychothérapie recommandable pour les individus avec des maladies cardiovasculaires, car elle améliore le stress (stress négatif), en augmentant la vitalité et en diminuant les tensions. On s’est aperçu, par exemple, au cours des sessions de Biodanza, que la concentration de magnésium s’était améliorée, dont le manque se traduit par de la nervosité, des problèmes de sommeil et des angoisses. Selon certains témoignages, la Biodanza aide aussi beaucoup les personnes à se connaître elles-mêmes, à améliorer leur estime d’elles-mêmes, à voir et comprendre le monde d’une meilleure façon, à développer leur sensibilité et leur affectivité, ainsi que leur attention pour les autres, en améliorant leur relation sociale et familiale. D’autres témoignages montrèrent aussi que les personnes en vinrent à s’aimer plus elles-mêmes, en se sentant plus libres et plus tranquilles ; à toucher les personnes sans contrainte et à les regarder de face ; à sentir et observer plus la nature ; à remarquer les personnes qui passaient inaperçues.


En fait, notre capacité de perception des bonnes et belles choses, notre sensibilité pour le côté merveilleux de la vie, sont constamment perturbées par l’anxiété, les préoccupations, la peur, les préjugés et l’agression. Selon Toro, notre vie ne peut consister que à avoir de quoi manger, de quoi s’habiller et où habiter. Nous avons des besoins aussi de tendresse, d’amour, de joie, de capacité d’expression et de communication. Nous avons besoin, urgemment, de récupérer notre qualité de vie par la réintégration au rythme naturel et organique de notre propre existence. Nous avons besoin de retrouver la valeur du contact avec les autres, de l’amitié, de la coexistence et de l’amour sans répression. Nous devons découvrir que nous faisons partie de l’univers, que nous sommes des êtres qui manifestent le merveilleux phénomène de la vie. Mais ceci n’arrive pas qu’avec des intentions ou des propositions intellectuelles. Depuis longtemps, nous donnons la priorité à la connaissance, à la rationalisation, à l’intellectualisation des relations, en oubliant ou réprimant le développement émotionnel avec l’essence des choses et des êtres vivants.

7 vues

Posts récents

Voir tout

Ecole de Biodanza Rolando Toro de Lyon, Association Vivre et Danser W691061660, ecolebiodanzalyon@sfr.fr +33(0)616861480

Mise à jour 12/10/2020

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icône
  • Twitter Social Icon
  • Instagram