Rechercher
  • Biodanza-Paula

Biodanza, la poétique de la rencontre humaine par Rolando Toro Araneda

La Biodanza, je la vois comme une poétique de la rencontre humaine. Comme une façon différente d’être en relation dans un monde extrêmement solitaire.


Je pense que la Biodanza est née du désespoir, de notre paradis perdu, du manque d’amour, de nos gestes dépecés, techniques, mécaniques, du désir de nous libérer.


Toutes les personnes ont beaucoup plus de potentiels, de capacités qu’elles imaginent. Le code génétique, le message génétique que chacun a est rempli de semences germinatives. Nous développons cependant très peu de ces potentiels.


En Biodanza, nous stimulons cinq grands potentiels, un ensemble de potentiels humains.

- Le potentiel de la santé qui est un potentiel qui nous amène à la joie, à la célébration, à l’énergie disponible pour l’action, à l’harmonie interne. C’est le potentiel de la vitalité.


- Le potentiel créatif qui nous amène à innover, à inventer de nouvelles formes de vie, à nous immerger dans les arts, à nous intéresser aux arts, à créer d’autres possibilités dans notre existence, à inventer notre liberté.


- Le potentiel affectif, amoureux, généreux, altruiste, qui nous amène à l’action sociale, à la solidarité, à un lieu de partage, à créer un centre de vie dans ce lieu, à prendre soin des enfants.


- Le potentiel de la sexualité qui nous amène au plaisir, à partager avec d’autres les plaisirs sexuels, à se fondre dans l’amour avec l’autre, à l’extase amoureuse.


- Le cinquième potentiel est celui de la transcendance qui nous amène à l’extase, à nous lier avec ce qui nous entoure, les plantes, les animaux, les nuages, les rivières, la mer et en particulier avec les personnes. La transcendance consiste à transcender l’égo et non pas à transcender la vie pour une vie après la mort. Nous ne savons pas ce qu’il y a après la mort. Si nous pouvons cependant transcender notre égo, nous nous identifions aux autres, nous nous identifions à la nature, nous avons un sens écologique, l’écologie naît de l’amour.


Une séance de Biodanza est une cérémonie d’initiation, c’est un rite au sens archaïque du mot. Ce n’est pas un rite formel, c’est un rite de transmutation


La Biodanza, je la vois comme une poétique de la rencontré humaine. La Biodanza cherche donc la rencontre, la joie de regarder l’autre dans les yeux, c’est une joie extraordinaire. La vraie rencontre est la transmission d’une énergie et la transformation de cette énergie est quelque chose avec une charge complètement nouvelle. C’est quelque chose en lien avec le miracle.

Il n’y a rien de plus intime, de plus fort, de plus sacré que de se rencontrer.


Dans le monde tel qu’il est, proposer la danse, proposer le chant, proposer l’étreinte, est absolument nécessaire. Ceux qui pratiquent la Biodanza ne peuvent accepter un monde d’injustices parce qu’ils commencent à sentir cette communion avec l’espèce humaine. Il faut agir, il faut participer, il faut dénoncer, il faut étreindre, il faut s’engager, il faut s’abandonner.

Le plus grand acte politique qui existe est l’étreinte.


Que souhaitent les personnes qui pratiquent la Biodanza, elles souhaitent éveiller l’énergie de l’amour, la bombe atomique de l’amour.

31 vues

Posts récents

Voir tout

Ecole de Biodanza Rolando Toro de Lyon, Association Vivre et Danser W691061660, ecolebiodanzalyon@sfr.fr +33(0)616861480

Mise à jour 12/10/2020

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icône
  • Twitter Social Icon
  • Instagram