Rechercher
  • Biodanza-Paula

Biodanza, la danse de la vie par Paula Roulin Prat

La Biodanza est une technique qui a été créée dans les années 60 par Rolando Toro Araneda, psychologue et anthropologue chilien. Il cherchait alors à définir une discipline basée sur le mouvement, le respect de l’organisme et de la vie.


Bios = Vie Danza = mouvement intégré plein de sens Biodanza = Danse de la Vie


Elle se compose de différentes danses qui ont été conçues autour d’un modèle théorique qui leur donne une cohérence et une unité. Ce modèle a été construit à partir de recherches concernant les effets de la musique sur l’humeur et le mouvement, études faites à l’hôpital psychiatrique de Santiago pour le centre d’études d’anthropologie médicale de l’école de médecine de l’université du Chili.


A partir de ses recherches, Rolando Toro Araneda créa différentes danses en musique dont certaines se font seul, d’autres à deux ou en groupe. Ces danses nous invitent à développer nos richesses personnelles, à nous connecter à nos besoins et à nos envies, à développer de nouvelles formes de communication, à stimuler l'expression de notre identité, à développer notre créativité, à augmenter notre plaisir et notre joie de vivre et à induire des processus d'expansion de conscience.


Elles agissent en profondeur sur l’organisme, au niveau physiologique et viscéral.


La musique est un élément essentiel de la Biodanza car elle touche directement notre identité profonde. Elle nous émeut. Elle éveille à la fois nos émotions et nous met en mouvement.


L’efficacité d’un exercice dépend de la profonde intégration de la musique, du mouvement et de l’émotion.


STIMULER LES CINQ FONCTIONS ESSENTIELLES DE LA VIE

La Biodanza propose des exercices qui stimulent l'expression et le renforcement de cinq fonctions essentielles de la vie : vitalité, sexualité, créativité, affectivité et transcendance.

Chacune de ces fonctions correspond à des besoins fondamentaux de l’être humain et est liée à un comportement instinctif.

La vitalité a son origine dans l'instinct de conservation. Elle correspond au besoin de bouger et d’être en mouvement, au besoin de réguler les degrés d’activités et de repos pour ne pas entrer dans un processus de stress et maintenir l'équilibre interne et la régulation de l'organisme. Elle reflète la manière dont la personne vit, ce qu'elle fait et comment elle entre en relation avec les autres.


La sexualité a son origine dans l'instinct sexuel qui assure la reproduction et le flux génétique. Elle est liée au besoin de contact et de sentir du plaisir dans son corps. Elle est la capacité potentielle de fécondation et touche à tout ce qui est envies, désirs, voluptés et sensations agréables.


La créativité a son origine dans l'instinct exploratoire. Elle correspond au besoin d'expression et de curiosité. Elle peut s’exprimer par l’envie d’explorer des horizons nouveaux, de s’opposer ou de se révéler face à ce qui est établi dans la société ou encore de chercher de nouvelles solutions à d’anciens problèmes. La créativité n’est ainsi pas seulement artistique et plastique mais s’applique aussi à sa propre existence: se créer soi-même et mettre de la créativité dans chacune de ses actions.


L’affectivité se rapporte à l'instinct grégaire et son origine biologique se trouve dans les forces de cohésion de l'espèce. Elle correspond au besoin de nourriture, de chaleur, de communication et de partage. Elle se définit comme un état d'affinité profond envers les êtres. Elle est à l'origine des sentiments d'amour, d'amitié, de bonté, d'altruisme, de maternité, de paternité, de camaraderie.


La transcendance est sûrement une des lignes les plus réprimées dans notre société, bien qu’elle soit une fonction naturelle de l’être humain, une fonction de lien essentiel avec tout ce qui existe. Elle a son origine dans l'instinct de fusion à la totalité de l’univers. Cette fusion nous l’avons tous vécue dans le ventre de notre mère où, baigné dans le liquide amniotique, nous avons connu un état de continuité et de non différenciation avec l’environnement. Chaque être humain garde en lui ce besoin de revivre cette fusion. La transcendance représente cet élan qui le pousse à se fondre dans la totalité.


Ces cinq lignes sont toutes intimement entrelacées et chacun, au cours de son évolution, les développe de façon plus ou moins harmonieuse. La Biodanza, par les exercices qui la compose, stimule chacune d'entre elles afin qu'elles s'intègrent petit à petit et se potentialisent l'une l'autre.


La Biodanza propose également des exercices qui permettent à notre organisme de se rénover, et ceci principalement par la régression intégrante. Celle-ci se définit en Biodanza comme un retour psychologique et physiologique à l’étape fœtale et périnatale. Elle active des processus qui améliorent et régulent les fonctions biologiques, régénèrent les tissus et les organes, ce qui favorise la santé et diminue les risques de dysfonctionnement de l’organisme. Ainsi, les exercices de Biodanza agissent directement sur notre « inconscient vital », c’est-à-dire notre intelligence cellulaire qui garantit l’équilibre et la régulation interne de notre organisme.

Se sentir vivant, être en lien avec la vie qui palpite chez l’autre, se sentir profondément impliqué dans le respect de la vie et de l’écologie sont des principes fondamentaux de la Biodanza qui peuvent se regrouper en un seul :


LE PRINCIPE BIOCENTRIQUE

Le Principe biocentrique veut dire que la vie est au centre de l’univers et que celui-ci est organisé en fonction de la vie. Tout, des étoiles aux poissons, des fleurs aux êtres humains, est une composante d'un système vivant plus vaste.


L'univers existe parce que la vie existe, et non le contraire.


Le Principe biocentrique nous lie ainsi de façon essentielle à tout ce qu’il y a sur terre et dans l'univers; au visible et à l’invisible.


Il rend à la vie son caractère sacré.


La Biodanza restitue la sacralité de la vie.


Chaque instant de notre existence est sacré par le simple fait qu'il est et restera un témoignage unique, une empreinte fondamentalement éphémère.


Elle nous invite donc à reporter notre attention sur l'ici et maintenant, sur chaque petit événement de notre existence, à vivre dans “l'éternel présent”, à cueillir l’instant.


Elle nous propose d’entrer dans la vivencia.

LA VIVENCIA

La vivencia est un mot espagnol qui signifie vivre pleinement le moment présent en étant connecté à ses sensations et à ses émotions de l’instant. Les vivencias sont ainsi passagères, subjectives et spécifiques à chaque individu. Elles appartiennent à son intimité, au domaine de l’intuition et n’ont pas besoin d’être interprétées.


Elles échappent au contrôle de la conscience, elles sont hors de la mémoire et de l’apprentissage.


L’être humain expérimente des milliers de vivencias différentes au cours de son existence et ceci dans tous les domaines.


La Biodanza propose de n’exprimer et de ne renforcer que les vivencias positives et non leurs opposés : la haine, la rage, la peur, la culpabilité, la répression, l’égoïsme, l’angoisse qui produisent de forts déséquilibres neurovégétatifs et un « stress » négatif.


Ainsi, en résumé, la Biodanza nous invite à nous mettre en mouvement en musique et à danser à partir de nos sensations et de nos ressentis, de mettre du cœur dans notre action pour se découvrir soi-même, rencontrer les autres et se sentir intégré à l’univers.

39 vues

Posts récents

Voir tout

Ecole de Biodanza Rolando Toro de Lyon, Association Vivre et Danser W691061660, ecolebiodanzalyon@sfr.fr +33(0)616861480

Mise à jour 12/10/2020

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icône
  • Twitter Social Icon
  • Instagram