Rechercher
  • Biodanza-Paula

Biodanza et autorégulation organique par Sergio Cruz

La Biodanza est un système créé par l’anthropologue chilien le Professeur Rolando Toro avec comme objectif de favoriser le développement humain en utilisant un ensemble d’exercices – danses et de musiques choisies, appelé « vivencias ». Le terme vivencia signifie selon le philosophe allemand Wilhelm Dilthey « instant vécu intensément ». Comme la Biodanza est une « méthode vivencielle », elle utilise la capacité de sentir avec intensité et englobe le niveau corporel en travaillant sur l’expérience fascinante de « l’ici et maintenant ».


Il s’agit de retrouver le mouvement plein de sens, ou le mouvement vital, avec âme et émotions. Intégrer la perception (le sentir) et la motricité (le faire), amenant nos mouvements à devenir plus intégrés et à récupérer le plaisir et la motivation de bouger.


En Biodanza, selon le Professeur Rolando Toro, on utilise ces exercices – danses ou « vivencias » pour stimuler et intégrer les fonctions originaires de la vie que sont les fonctions instinctives du système neurovégétatif, les mécanismes de lutte et de fugue, les états de veille et de sommeil, la faim et la satiété, la température corporelle, la fonction respiratoire et cardio-vasculaire, l’adaptation et la protection face au stress, les mécanismes de repos, la restauration biologique, etc.


La proposition est d’activer de façon harmonieuse les impulsions instinctives, affectives et vivencielles de façon à modifier les seuils de réponse neurovégétative et de renforcer ainsi les mécanismes de régulation viscérale.


Les propositions des « vivencias » ont pour but d’activer le système intégrateur – adaptateur – limbique – hypothalamique et ceci s’obtient par des exercices de diminution de l’activité corticale, en ralentissant par exemple le langage verbale, l’activité visuelle, la motricité volontaire.


En Biodanza, tous les mouvements plus toniques, qui stimulent la vitalité, la force, l’action, comme les exercices d’expression créative, la marche synergique, les sauts, les danses rythmiques, les jeux, sont des « vivencias » d’activation du système nerveux autonome sympathique – adrénergique qui produit au niveau organique physiologique une augmentation de la pression artérielle systémique et de la fréquence cardiaque, une vasoconstriction splénique et périphérique, une augmentation coordonnée de la production de catécholamine, une augmentation de la consommation d’oxygène, une hypoglycémie, une augmentation notable du flux sanguin dans la musculature squelettique, une hypertonie musculaire, une dilatation pupillaire, une érection du système pileux, etc..


Au contraire, tous les exercices avec des mouvements ralentis, individuel, à deux ou en groupe, et aussi ceux de stimulation des fonctions affectives, activent le système nerveux autonome parasympathique – cholinergique qui produit une diminution de la consommation d’oxygène, une diminution de la fréquence cardiaque et respiratoire, de la pression artérielle systémique, des taux de lactose dans le sang, une vasodilatation périphérique accentuée (augmentation de la sensibilité et chaleur sur la peau), une activation du péristaltisme, une augmentation de la sécrétion des glandes digestives, une diminution de la sécrétion d’adrénaline (réaction de bien-être et de plaisir), etc.


On trouve tant de réactions organiques physiologiques liées à nos mouvements et nos émotions. Ceci signifie que chaque fois que nous marchons, nous activons les mécanismes physiologiques des mouvements périphériques expressifs, et à chaque moment de repos, nous stimulons tous les mouvements métaboliques, d’assimilation, d’adaptation, de régulation de l’harmonie des systèmes internes.


Ainsi, la Biodanza, par le mouvement intégré, stimule l’autorégulation organique sous toutes ses formes, rendant l’organisme beaucoup plus sensible et satisfait, primant ce qui est sain.

Quand nous bougeons avec plaisir, nous réussissons aussi à dormir pleinement, donc nous nous autorégulons. Quand nos mouvements quotidiens sont motivés par des besoins vitaux, les moments de relâchement sont un véritable plaisir qui nous nourrit. Si nous faisons des « vivencias » dans l’action, nous faisons des « vivencias » dans le repos. Si nous bougeons de façon automatique ou sans émotion, nous n’arrivons pas à avoir la « vivencia » d’autorégulation organique et nous restons dans un état de « stress » physique et psychologique. La vie organique est une « vivencia » de plénitude, que nous soyons en action ou dans l’instant magique de dissolution, dans les moments de lutte comme dans ceux d’amour pur. Le monde danse ainsi, la vie danse et la Biodanza… elle danse donc.

7 vues

Posts récents

Voir tout

Ecole de Biodanza Rolando Toro de Lyon, Association Vivre et Danser W691061660, ecolebiodanzalyon@sfr.fr +33(0)616861480

Mise à jour 12/10/2020

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icône
  • Twitter Social Icon
  • Instagram