top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurBiodanza-Paula

(Bio) Danza et désirs existentiels par Laura del Piano

Ta danse

Une prière

au grand Dieu cosmique

du mouvement.

Rolando Toro Araneda


Toute l’existence est une Grande Danse, une Danse Cosmique, un acte complexe de séparation et d’union avec un pouvoir de mutation et de transformation de la réalité. C’est l’interaction vivante de toutes les forces présentes.

L’énergie cosmique est l’Amour. Les fruits de l’amour sont générés de manière infinie par l’énergie cosmique circulaire.


« Une séance de Biodanza est une invitation à participer à la danse cosmique »

Rolando Toro Araneda


En Biodanza, nous cherchons à éveiller chez les participants la possibilité essentielle d’ÊTRE DANSE, en connexion avec soi-même, ses semblables et les forces de la nature, dans un processus progressif et permanent d’intégration.


Nous cherchons la résonance avec la Vie !


Être vivant implique être en mouvement : permanent, pulsant, généré par les stimuli externes et internes qui, à leur tour, génèrent des stimuli dans le milieu ambiant dans lequel nous habitons.

Le mouvement de celui qui bouge, nous l’appelons DANSE, condition innée de l’être humain.

La première connaissance du monde, antérieure à la parole, est celle qui arrive par le mouvement de Vie, l’intimité, l’impulsion de l’union à l’espèce.

Quand le participant d’un groupe de Biodanza met en action ses mouvements, une série de fonctions liées à l’identité se révèle : capacité à jouer, équilibre, coordination et expression.

Le participant se transforme en « biodanseur » quand, en écoutant la musique il n’y a plus d’individu qui danse, il y a la danse. Son identité se dissout dans la danse de l’univers qui est dans un mouvement organique et qui fait partie d’une danse plus grande.

Être la danse est une expérience où le fond du biosystème humain se syntonise avec le biosystème cosmique.

C’est la source la plus puissante de rénovation et d’énergie.


Danser est une façon d’Être dans le Monde.


La danse active le noyau central de l’identité : la sensation émouvante d’être vivant. A partir de cette sensation, les notions de corps comme source plaisir s’actualisent. Dans le contact avec les autres personnes, on augmente la sensation d’être unique et différent. L’estime de soi et la conscience de soi augmentent progressivement, sans limite.

La tendance à se percevoir : Être dans le Monde et comme partie intégrante d’une totalité entre en résonance avec l’image de soi et la sensation d’être différents et uniques, chacun.


Une possibilité de découvrir son propre désir existentiel.


En dansant, dans la rencontre avec soi-même, l’autre et la nature, le biodanseur va révéler ses préférences, ses aspirations, ses Désirs les plus profonds.

En dansant, il va renforcer la connexion avec ses désirs existentiels, il va les réveiller, il va leur donner corps,

…il va augmenter son envie, son élan, sa confiance et son lâcher-prise pour les réaliser.

En dansant, il va jouir de réaliser ses désirs les plus profonds.

…il apprend à célébrer ce qui est possible, dans chaque danse, à chaque moment, avec lui-même, avec les autres et le monde.


C’est une façon de Vivre à partir des désirs profonds.


La Biodanza invite à parcourir un chemin d’apprentissage essentiel, dans un contexte groupal, en utilisant la musique, la danse, le chant et des situations de rencontre. C’est un processus progressif qui amène peu à peu à se connecter avec le désir, l’exprimer, le réaliser, apprécier sa réalisation, célébrer.

C’est un processus d’apprentissage vivenciel qui donne la priorité à ses propres certitudes révélées à partir de la Danse.

Le contexte groupal offre un contenant affectif qui permet à chaque biodanseur de se connecter et de potentialiser son abandon à ses propres certitudes révélées, ainsi que sa confiance pour se poser les questions centrales : Où est-ce que je veux vivre ? De quoi je veux vivre ? Avec qui je veux vivre ?... et découvrir ses réponses.


Etre participant de la réalisation de ses désirs.


Biodanser permet l’expression des potentiels génétiques dans les cinq lignes de vivencia (vitalité, sexualité, créativité, affectivité et transcendance) de sorte que chaque biodanseur rénove ses énergies, découvre ses priorités, innove et crée, se nourrit, donne et reçoit du contenant de soi-même, des autres et du Monde. Il réapprend affectivement à être dans le monde en accord avec ses désirs et ses possibilités, dans le processus de vivre et de vivre avec.


Danser est une prière en mouvement !


Le biodanseur recrée son Être dans le Monde, ses Liens, le Monde dans lequel il Vit.


Mouvement - Amour

Que cherches-tu dans ta danse ?

La mer… l’abîme ?

Retournes à toi-même

comme un fœtus

tournant dans la galaxie.

Etends-toi dans une étreinte vers le vide

Quel est le destin qui te met en mouvement…

Naître… mourir

Te transformer en quelque chose de différent

en oiseau

semblable au vent?

Répète la pulsation de la naissance

quelque chose qui manifeste son terrible secret

Cette nécessité absolue d’Amour.

Ta danse te connecte aux étoiles

et appelle quelqu’un,

aussi solitaire que toi

Quelqu’un doit lancer le premier cri

Et déjà se manifeste l’embryon du monde.

Ta danse est une incantation

un acte de connexion totale

elle copule avec les rêves de l’univers.

Ta danse souhaite

la réalisation

d’un seul Désir

C’est une impulsion aveugle qui se répète

depuis toujours

Seulement un Amour

Seulement un Amour

Un Amour vrai.

Rolando Toro Araneda

101 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Temps pour danser, temps pour converser par Emilse Inés Pola

L’ouïe est un processus biologique, l’écoute est un processus interne, active, dont nous ne nous rendons pas compte, jusqu’à ce que nous nous entraînions notre écoute et que nous la rendons consciente

La danse de la voix par Mariela Furman

« Le chant a du sens quand il palpite dans les veines ». Victor Jara Pourquoi le silence ? Pourquoi la voix ? La voix est directement liée à la communication et face à une réalité sociale opposée à la

Éthique instinctive par Feliciano Flores

Qu’est-ce que l’éthique ? Et la philosophie de la morale ? Est-ce une exigence sociale de bonne conduite ? Est-ce un principe de jugement des pratiques d’un sujet ? Est-ce le respect des « droits huma

bottom of page